Compostage et paillage

Éléments essentiels pour fertiliser la terre, le paillage et compostage permettent d’obtenir des engrais naturels et gratuits à moindres efforts, à condition de connaître les techniques adaptées. Qu’est-ce que le paillage ? Quelles sont les différences avec le compostage ? Les détails.

Qu’est-ce que le paillage ?

En jardinage et en agriculture, le paillage désigne l’action de réaliser du paillis. Cette technique est utilisée dans le monde dans le but d’améliorer les récoltes et de prendre soin du sol. Il s’agit d’une couche protectrice installée sur la dernière couche du sol pour nourrir la terre et si besoin modifier les effets du climat sur l’agriculture.

Si à l’origine, le paillis se composait essentiellement de paille, aujourd’hui, il existe différentes sortes de paillage naturel ou synthétique visant à offrir au sol les éléments dont il a besoin. On distingue notamment le compost obtenu après traitement des déchets verts.

Mulching. (Photo courtesy Johnny Sanchez)

Comment faire du paillage ?

La technique du paillage est ancestrale. Pour la réaliser, on a besoin de déchets verts, des copeaux et de quelques heures de travail. L’épaisseur du paillis dépendra de la nature du sol et des résultats attendus.

Dans un premier temps, il est indispensable de broyer les déchets verts pour obtenir une épaisseur assez fine qui pénétrera plus facilement dans la terre. Il faudra également installer des copeaux de bois pour aérer.

On procédera ensuite à l’installation du paillis. Avant de poser le paillis, il est important de désherber le sol et de bien l’arroser. L’idéal serait de réaliser le paillage tout de suite après la plantation. Ensuite, sur le sol à fertiliser : jardin, potager, haies, etc., étaler les copeaux en formant des couches d’une épaisseur de 5 à 10 cm.

Qu’est-ce que le compostage ?

Processus de transformation de déchets en engrais, le compostage vise à créer du compost à l’aide de déchets verts. Le compost obtenu se veut essentiel pour améliorer l’état du sol. Cette technique de transformation comporte de nombreux avantages. En effet, elle contribue à la gestion de déchets organiques dans la poubelle : ordures ménagères, épluchures, etc. en réduisant leur quantité et en évitant le gaspillage alimentaire. Elle offre également un excellent paillis qui donnera des nutriments spécifiques au sol.

compostage

Comment faire du compostage ?

Il existe différentes techniques de transformer les ordures ménagères et les déchets en excellent composte. Si certaines méthodes simples visent à réserver les déchets dans un lieu spécifique, des techniques plus modernes utilisent des machines et outils spécifiques pour réaliser la transformation. Vous pouvez par exemple utiliser un broyeur manuel.

Voici les différentes méthodes de compostage :

Le compostage peut se faire dans le jardin. Selon la quantité de déchets à transformer, il faudra creuser un trou d’une profondeur d’environ 30 cm minimum à l’aide d’une simple pelle. Cette technique simple, facile et gratuite nécessite toutefois un certain espace. À noter qu’il est possible de choisir la forme et le diamètre du trou selon la surface de terrain disponible. Vous pouvez alors y mettre les ordures ménagères et les déchets verts pour obtenir un compost de qualité.

Utiliser un composteur

La poubelle composteur peut prendre la place du trou creusé dans le sol. Cet outil est à installer à même le sol et dans un lieu mi-ombragé. Le processus est le même que pour le trou.

compost

Quelques astuces

Pour optimiser le compost, quelques mesures sont à prendre en compte.

Toujours broyer les déchets

Il est conseillé de toujours broyer les déchets pour réaliser un compost de meilleure qualité. Utiliser un broyeur peut être nécessaire pour ce faire. Il existe différents modèles de broyeurs sur le marché. À vous de le choisir selon la quantité de déchets à transformer.

Aérer les déchets

Que vous utilisiez un trou ou un composteur, il vaut mieux entretenir le compost en l’aérant de temps en temps. Le but est de favoriser la dégradation des matières. L’oxygène et l’humidité sont donc indispensables. À l’aide d’une pelle ou d’une fourche, mélangez les déchets au dessus avec ceux en dessous.

Varier les matières

Enfin, utiliser des matières différentes peut être une bonne idée. Déchets verts, bruns, déchets secs et humides, n’hésitez pas à y mettre différents types d’ordures. Attention, il ne faut pas mettre des déchets en plastique dans le composteur.

Bien surveiller l’humidité

L’eau permet de bien entretenir les déchets. Un arrosage fréquent est gage d’un compost de bonne qualité.

bac à compostage

Conclusion

Le paillage et le compostage constituent des manières simples de mieux gérer les déchets tout en nourrissant le sol. À la portée de tous, ils sont gratuits et simples à réaliser. N’hésitez pas à faire appel à un spécialiste pour demander des conseils.